Pola Molitor  2015

« Avec cette série  de polaroids, Gil Rigoulet nous offre son carnet de notes sur la piscine Molitor, un délicat contrepoint au travail noir&blanc qu’il a réalisé dans les années 1980 sur le mythe de la dolce vita parisienne. 

Le polaroïd semble révéler la présence secrète de naïades venues plonger et s’abandonner, une fois le lieu déserté par le public. Ce sont des déesses des temps modernes, des sirènes, des ondines… Dans le reflet bleuté et grave des polas du photographe, Molitor devient une sorte d’Eden étrange et captivant,  empreint d’un érotisme méditatif. Un paradis perdu que seule la magie du polaroïd parvient à évoquer. »

B.D

 

 

© 2015 Gil Rigoulet. Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur | © 2015 Gil Rigoulet. All rights reserved