Jazz 70-80

“Du milieu des années 70 à la fin 90, j’ai réalisé des images de musiciens de jazz, au gré de mes voyages aux Etats-Unis et au Canada. En France, un ami passionné, Serge Boloré, m’entrainait dans les meilleurs concerts du moment.

Durant ces années-là, nous pouvions faire des photos en toute liberté, parler avec les musiciens entre deux sets. Il m’est arrivé de débarquer dans la loge de Dizzy à New York, faire des images, discuter avec lui alors qu’il chauffait sa trompette. Une fois, Jimmy Smith s’est arrêté de jouer, par jeu avec mon appareil photo, juste pour plaisanter.
A l’époque, je publiais des reportages dans la grande presse magazine. Mais je n’ai jamais voulu publier les photos de jazz. Le jazz, c’était “pour moi”. Aucune photo n’est parue dans la presse.
Pendant plus de vingt ans, j’ai accumulé les négatifs n&b des grands noms du jazz. Je ne développais pas toujours les films. Je pouvais attendre plusieurs années avant de tirer quelques images pour les accrocher aux murs.

Puis, un jour, je me suis mis à écouter d’autres musiques et le classeur jazz est resté sagement rangé sur les étagères. Jusqu’à maintenant....
Gilles Rigoulet, 23 Juin 2014

 

 

© 2015 Gil Rigoulet. Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur | © 2015 Gil Rigoulet. All rights reserved